Impyrium, #1 ~ Henry H. Neff

sans-titre-1

Résumé :

Un Cataclysme a ravagé la Terre. Le passé est tombé dans l’oubli. Les Faeregine, une famille de magiciens, ont sauvé le monde dévasté par les monstres et les démons. Pendant 3000 ans, les Faeregine ont régné sur Impyrium tels des dieux, oppressant les humains dépourvus de pouvoirs. Aujourd’hui, leur magie s’épuise, et leurs ennemis se multiplient.
Hazel est une princesse impériale qui rêve d’une vie tranquille au milieu des livres et des grimoires. Mais dans ses veines coule une magie ancienne. Une magie que l’impératrice souhaiterait utiliser pour restaurer le pouvoir de la famille. Une magie noire qui essaie de la dévorer…
Hob Smythe est un jeune mineur du Nord. Quand un étranger qui aurait connu son père décédé lui propose de poursuivre son rêve de renverser les Faeregine, Hob abandonne tout pour le suivre à la capitale. Là-bas, il devient un espion dont la mission est de se rapprocher de Hazel.
Hob et Hazel se retrouvent alors au cœur de luttes de pouvoir qui les dépassent. Ils ne le savent pas encore : la survie d’Impyrium pourrait bien dépendre d’eux

Ed. Hachette Romans
25 janv 2017 – 352 pages
Ebook : 11.90 EUR / Broché : 16.90 EUR


Mon avis :

Avant toute chose, je remercie Hachette Romans et Netgalley France pour ce service presse.

Tombée un peu par hasard sur ce roman, le résumé m’avait beaucoup plu, du coup j’ai sauté sur l’occasion pour le lire ! Globalement, ce fût une lecture assez sympathique.

J’ai beaucoup aimé l’univers mise en place par l’auteur, un récit qui se passe après le grand Cataclysme qui a ravagé la Terre. Il a crée son propre univers post-apocalyptique à partir du notre. Nous retrouvons donc quelques vestiges et références de notre monde parsemés dans le livre tout en y intégrant magie, sorciers, démons et autres créatures.

Je dois avouer que j’ai tout de même eu un peu de mal à rentrer dans l’histoire. Elle se met doucement -peut-être trop (?)- en place et il m’a fallu arriver à la moitié du livre pour être totalement transporter par le roman et voir l’action pointe le bout de son nez.

Il y a aussi un petit détail qui m’a chiffonné. L’âge d’Hazel, d’Hob et de leurs camarades et sœurs. Ils ont tous entre 11 et 16 ans et j’avais plutôt eu l’impression de suivre des personnages entre 18 et 20 ans si ce n’est plus. Ils sont tous matures, la tête sur les épaules pour certains, très forts pour d’autres, avec d’énormes connaissances. C’est assez déconcertant et peu crédible, je trouve.

Pour autant, cela reste un récit assez original et fascinant. Avec des chapitres alternés, tantôt du point de vue d’Hazel et tantôt de celui d’Hob. Nous découvrons la vie d’une princesse paria parmi les siens et celui d’un jeune mineur qui abandonne tout pour aider à renverser le pouvoir mis en place depuis 3000 ans.

J’espère que la suite arrive très vite car l’histoire commençait vraiment à être intéressante juste quelques chapitres avant que le roman se termine. Il nous reste de nombreuses zones d’ombres à découvrir et des révélations à venir. Hâte de savoir comment Hazel et Hob font déjouer les luttes de pouvoir.

~~~~~~
jess

4 réflexions sur “Impyrium, #1 ~ Henry H. Neff

  1. J’ai beaucoup de mal avec les univers qui tardent à se mettre en place alors de ce fait, je ne regrette pas de ne pas l’avoir demandé en sp. Merci pour ton avis !

    J'aime

  2. Pingback: C’est Lundi, que lisez-vous ? ~ 22 | Book and Cie

  3. Pingback: Premiers avis sur Impyrium ! - Lecture Academy Lecture Academy

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s